Albert Heijn adhère
à la plate-forme open chain de Tony's Chocolonely

Retailer News

Retailer News

05 December
2018

Albert Heijn adhère à la plate-forme open chain de Tony's Chocolonely

Albert Heijn et le chocolatier Barry Callebaut s’associent à la plate-forme Open Chain de Tony’s Chocolonely. Concrètement, l’enseigne néerlandaise proposera dès l’année prochaine du chocolat Delicata fabriqué à partir de cacao traçable. 

(Auteur : l.goethuysen)

À travers cette collaboration, les trois entreprises partent en lutte contre le travail illégal des enfants et l’esclavage moderne. Albert Heijn et le chocolatier Barry Callebaut s’associent à la plate-forme Open Chain de Tony’s Chocolonely. Les trois partenaires entendent ainsi bannir le travail des enfants et l’esclavage moderne dans l’industrie du chocolat. Concrètement, Albert Heijn proposera son chocolat Delicata fabriqué à partir de masse de cacao traçable dès le mois de mars 2019. Les fèves sont achetées à un prix plus élevé aux coopératives partenaires de Tony’s Chocolonely au Ghana et en Côte d’Ivoire.

“Nous voulons faire la différence. C’est pourquoi nous pensons qu’il est important de contribuer structurellement à l’amélioration des conditions de vie des cultivateurs de cacao. Les lettres en chocolat vendues sous la marque Delicata et les barres chocolatées d’Albert Heijn ont été les premières à être certifiées UTZ en 2010. À présent, nous franchissons une nouvelle étape importante afin de garantir une chaîne du cacao transparente et durable”, explique Henk van Harn, Vice President Houdbaar & Non Food chez Albert Heijn. Mais que les fans de la gamme Delicata se rassurent : la recette et le goût du chocolat restent inchangés.          

Plate-forme Open Chain pour un chocolat 100 % sans esclavage

Tony’s Chocolonely, qui s’est fixé pour mission de faire du chocolat 100 % sans esclavage la nouvelle norme, exhorte depuis des années d’autres entreprises à suivre son exemple en matière d’approvisionnement en cacao. Celui-ci est fondé sur des relations directes avec des coopératives de cacao, ainsi que sur la traçabilité du cacao et l’assurance de revenus décents pour les producteurs de cacao. L’entreprise a donc choisi d’ouvrir sa manière de travailler aux autres et de fournir tous les détails relatifs à sa chaîne d’approvisionnement transparente sur Tony’s Open Chain, une plate-forme Open Source sur laquelle les fabricants de chocolat ont accès à toutes les connaissances nécessaires pour éliminer les problèmes sociaux de leur propre chaîne d’approvisionnement. La plate-forme comprend également des outils tels que le ‘Tony’s Beantracker’ et le ‘Child Labour Monitoring and Remediation System’, qui ont été introduits dans toutes les coopératives partenaires de Tony’s Chocolonely.

Albert Heijn est le premier partenaire à rejoindre la plate-forme ouverte de Tony’s Chocolonely. Barry Callebaut a rendu ce partenariat possible grâce à la transformation séparée de ce cacao spécifique en chocolat. “Il s’agit d’une étape majeure pour l’industrie du chocolat et d’un pas important visant à faire de la production de chocolat durable la norme du secteur d’ici 2025”, déclare Antoine de Saint-Affrique, CEO de Barry Callebaut. “C’est fantastique de pouvoir s’associer avec le plus grand distributeur des Pays-Bas et une entreprise aussi investie en faveur du chocolat sans esclavage que Tony’s Chocolonely. Nous avons hâte de mettre notre expertise logistique au service de cette réussite.”

Aller plus loin que la certification

L’extrême pauvreté serait la cause principale des conditions intolérables dans l’industrie du cacao. Pour résoudre ce problème, il est impératif que les entreprises ne se contentent pas de la certification et versent un prix plus élevé que la prime de certification. “Les cinq principes d’approvisionnement de Tony’s Chocolonely veillent à ce que les cultivateurs de cacao reçoivent un salaire décent et à ce que l’anonymat disparaisse de la chaîne. On sait ainsi qui cultive les fèves de cacao et dans quelles conditions”, poursuit Antoine de Saint-Affrique.

Appel à l’industrie du cacao

Les trois partenaires montrent qu’il est possible de produire du chocolat à grande échelle autrement et font pression sur l’industrie afin qu’elle participe à cette démarche. “L’union fait la force. C’est pourquoi je suis très fier qu’Albert Heijn et Barry Callebaut se joignent à notre feuille de route vers un chocolat sans esclavage”, déclare Henk Jan Beltman, Chief Chocolate Officer chez Tony’s Chocolonely. “Nous avons toujours voulu être un exemple et une source d’inspiration pour les autres. À partir de maintenant, notre impact ne se limitera plus à notre propre chocolat. Nous sommes sûrs qu’il ne s’agit là que d’une première étape dans la transformation du secteur. Ensemble, nous finirons par éradiquer l’esclavage dans le monde du chocolat.”

Source: gondola.be

#Tags

suvisející články

komentáře

0 thoughts on “Albert Heijn adhère à la plate-forme open chain de Tony's Chocolonely”

Leave a reply

Required fields are marked *