WeChat lance
Minishop pour créer des boutiques virtuelles

Activation Commerciale

Activation Commerciale

16 July
2020

WeChat lance Minishop pour créer des boutiques virtuelles

L’hégémonie des grands acteurs chinois étant mise à mal par de nouveaux arrivants, chacun guette de nouvelles opportunités. Tencent souhaite attirer les petits commerces sur WeChat avec Minishop.

(Auteur : Valentin Blanchot)

Le 14 juillet 2020, Tencent a annoncé le lancement d’une solution permettant aux commerçants de créer des boutiques virtuelles dans son application WeChat. Une étape loin d’être anodine qui vient placer l’application de messagerie sur le même terrain qu’Alibaba avec Taobao, ou encore JD.com.

WeChat est une super-application chinoise qui permet de faire à peu près tout dans le pays : payer ses factures, prendre les transports … On la qualifie de super-application car elle regroupe des services très divers allant du jeu au moyen de paiement, en passant évidemment par la case réseau social. Malgré ses 1,2 milliards d’utilisateurs actifs mensuels, elle reste encore méconnue en occident.

WeChat Minishop : Tencent lorgne le secteur du ecommerce

Si à travers ses mini-programmes, WeChat est déjà techniquement un canal d’ecommerce, cela demande aux marques de devoir créer leur propre application. Une barrière pour des commerces de petites tailles qui n’ont pas les moyens humains ou financiers de s’intégrer dans le service préféré des chinois. Ce sera là tout le rôle du Minishop : proposer un outil natif et simple d’utilisation. Tout comme les boutiques des pages sur Facebook ou Instagram, Tencent ne prendra aucun frais à l’ouverture, ou après.

Ces boutiques sur WeChat seront accessibles aux entreprises comme aux particuliers. La seule distinction se fera sur le nombre qu’il sera possible d’ouvrir : 50 pour les sociétés, 5 pour les particuliers. Plusieurs catégories de produits seront proposées, notamment les appareils électroménagers, les appareils électroniques grand public, les produits pour animaux, ou encore les vêtements. Des catégories qui viennent directement placer le canal de WeChat en concurrence avec les leaders que sont Taobao ou JD.com.

Les marchants ne seront évidemment pas esseulés dans la gestion de leur(s) boutique(s). Tencent va leur permettre d’accéder à un service de gestion des commandes, un autre pour les transactions, un autre pour la logistique ou encore pour le SAV.

Un bouleversement du secteur à venir ?

S’il n’y a pas de frais de services, le communiqué de WeChat n’évoque pas la prise de commissions sur les ventes. Si tel est le cas, les places de marché d’Alibaba et JD pourraient rapidement perdre une partie de leurs vendeurs. Tout comme Facebook l’intérêt financier d’une telle expérience pour Tencent est principalement lié aux revenus publicitaires. De plus, la gigantesque quantité de données qu’elle possède offrirait des capacités de recommandation de produits très fortes.

En arrivant comme un cost-killer avec des opportunités pour des entreprises de toutes tailles, WeChat pourrait bien changer le paysage du ecommerce chinois. C’est d’autant plus probable au regard des 1 203 000 000 utilisateurs récurrents de l’application, et des synergies avec les services déjà présents notamment WeChat Pay.

Cependant, rien n’est encore gagné. Si WeChat et ses Minishops ont de solides arguments, il faudra que Tencent ait un positionnement clair face aux deux géants du ecommerce chinois. Il s’agira également d’assurer un protection des consommateurs et des marques pour éviter que cela devienne un terrain propice à la fraude.

Source: siecledigital.fr  

#Tags

Actualités similaires

commentaires

0 thoughts on “WeChat lance Minishop pour créer des boutiques virtuelles”

Leave a reply

Required fields are marked *