Auchan se met (aussi) à la blockchain...
mais pas avec IBM Food Trust

Info Retailers

Info Retailers

30 November
2018

Auchan se met (aussi) à la blockchain... mais pas avec IBM Food Trust

Après des expérimentations au Vietnam, Auchan Retail a décidé d’utiliser la blockchain pour assurer la traçabilité de certains de ses produits en France, en Italie, en Espagne, au Portugal et au Sénégal. Une initiative menée en partenariat avec la start-up allemande Te-Food.  

(Auteur : Gautier Virol)

Comme Carrefour, Auchan met lui aussi la blockchain à contribution de la transparence alimentaire. Après avoir mené des essais au Vietnam, depuis 2017, avec la start-up allemande spécialisée Te-Food, Auchan Retail a décidé d’adopter la chaine de blocs pour assurer le suivi de certains des produits frais de ses filières.

En France, en Italie, en Espagne, au Portugal et au Sénégal, il devient alors possible de connaître le chemin et les étapes de la vie de produits "de la graine à l’assiette", d’après le communiqué émis par le groupe le 26 novembre 2018. Depuis le producteur, au moment de la récolte, jusqu’au distributeur, en passant par le transformateur et le logisticien, tous les acteurs de l’acheminement du produit de la ferme au client apportent leurs informations sur une même plateforme.

Puce RFID et  QR code 

Cette garantie d’une traçabilité de bout en bout de la chaine de production se concrétise par un QR code que le consommateur peut scanner en magasin. A titre d’exemple, Auchan Retail refait le parcours de carottes bio, transportées dans des caisses équipées de puces RFID dès leur récolte puis emballées dans un sachet (malheureusement) plastique marqué du QR code qui renverra vers toutes les informations, d’abord de la puce RFID puis enrichies tout au long de la chaine logistique.

Ces données sont stockées sur la blockchain alimentaire publique FoodChain, que le consommateur peut consulter pour plus d’informations sur le sachet de carottes bio, ou autre, qu’il compte acheter. Cette start-up créée en Italie propose déjà ses services de traçabilité et de transparence au groupe italien T18, fournisseur de fruits et légumes de la grande distribution et des commerces dans son pays, ou encore au cafetier San Domenico.

Démarche "Global-Local"

Auchan Retail semble faire le choix de ne pas rejoindre la concurrence sur la blockchain alimentaire IBM Food Trust, lancée il y a un an et demi. Déjà occupée par Carrefour pour certains de ses produits, mais aussi Walmart, Nestlé et Unilever, cette chaine a su fédérer de nombreux industriels et compte mettre en place un standard international de traçabilité alimentaire basé sur la technologie Hyperledger.

D’après le communiqué émis par le groupe, la solution développée par Te-Food "s’inscrit dans la démarche global-local d’Auchan Retail" et permet un déploiement rapide et respectueux des pratiques locales, en s’adaptant aux outils de suivi déjà utilisés par les différents pays et aux différentes blockchain du marché. Pour le moment, en France, la chaîne est opérationnelle sur la filière carotte bio, il faudra attendre décembre 2018 pour la pomme de terre et février 2019 pour le poulet. Elle se prépare à arriver en Italie sur les filières tomate et poulet, en Espagne pour le porc ibérique et les fruits exotiques cultivés localement, puis au Portugal et au Sénégal sur le poulet.

Source: usine-digitale.fr

#Tags

Actualités similaires

commentaires

0 thoughts on “Auchan se met (aussi) à la blockchain... mais pas avec IBM Food Trust”

Leave a reply

Required fields are marked *