Cache Cache
poursuit la conversion de son parc

Activation Commerciale

Activation Commerciale

18 October
2018

Cache Cache poursuit la conversion de son parc

Cache Cache s’est engagé dans un chantier de taille : rénover son réseau et opérer des relocalisations pour le dynamiser. 

(Auteur : Marion Deslandes)

Comme de nombreuses chaînes de magasins (Gémo, Naf Naf, La Halle), l’enseigne du groupe Beaumanoir a dévoilé l’an dernier un nouveau concept boutique, assorti d’un logo modernisé. Un point d’étape s’impose avec Nicolas Flaud, qui a pris la direction générale de Cache Cache il y a un an.

Lancé à Rennes en septembre 2017, le concept - récemment récompensé par un prix Enseigne d'Or dans la catégorie rénovation - se déploie aujourd’hui dans 40 magasins du réseau. Celui-ci se compose de 460 points de vente en France, un maillage étroit du territoire. « Nous avions besoin de réaffirmer notre positionnement sur un marché extrêmement concurrentiel, et que la cliente se sente surtout chez elle, comme dans un appartement, avec son dressing idéal au centre du point de vente », décrit Nicolas Flaud, qui a auparavant occupé les fonctions de directeur d’exploitation et de directeur général de Bréal au sein du groupe.

Il revendique une croissance des ventes à deux chiffres pour les boutiques rénovées, sans toutefois dévoiler ce taux. De plus, « la satisfaction des clientes, que nous mesurons après chaque achat, se révèle 11 points supérieure chez celles qui expérimentent le nouveau format », se félicite le dirigeant.

Moins serrés, les produits sont présentés par suggestion de silhouettes complètes, ce qui a conduit la chaîne à restreindre le nombre de références effectivement introduites en magasin. « L’offre est mieux théâtralisée et a été réduite de 15 à 20 %. Une vraie efficacité économique se dégage ». Fort de ce constat, le rythme de transformation du parc sera maintenu à raison d’une cinquantaine de rénovations par an sur le sol tricolore.

Les unités de Lyon Part-Dieu, Grenoble Grand Place et Toulouse Portet ont d’ores et déjà été réaménagées, tandis que des ouvertures de nouveaux points de vente interviennent épisodiquement, à l’instar d’une arrivée il y a une quinzaine de jours à Cabriès (près de Marseille). Dans le même temps, une poignée d’adresses ferment leurs portes, au gré de l’attractivité de certains quartiers. Et Nicolas Flaud d'identifier encore 50 zones de chalandise potentielles à couvrir, notamment à Saint-Genis-Laval dans l’agglomération lyonnaise, où Cache Cache s’implantera en novembre.

Née en 1985, la chaîne aux 1 400 points de vente dans le monde, notamment en Chine, ne veut pas dresser de cible très précise en matière de cliente : « notre promesse de style, c’est une mode de la vraie vie, qui s’associe et s’entretient facilement. Le fitting s’impose comme notre axe de différenciation, ce fameux bien-aller que nous souhaitons accentuer par un travail accru sur le modélisme », exprime Nicolas Flaud, qui souhaite attirer tant la jeune active de 25 ans qui signe son premier job, qu’une femme dans la cinquantaine, beaucoup plus installée dans sa vie.

Autre axe de de travail : l’omnicanalité, avec le développement progressif du click & collect et de la e-réservation. En outre, deux tiers du réseau français de Beaumanoir (Cache Cache, Morgan, Bonobo, Bréal) est équipé de l’étiquetage RFID, tandis que le groupe met au point une solution de paiement via des terminaux mobiles en boutique qui sera d'abord testée au sein de Vib’s, son concept multi-enseigne comptant 180 adresses en périphérie.

Source: fr.fashionnetwork.com

#Tags

Actualités similaires

commentaires

0 thoughts on “Cache Cache poursuit la conversion de son parc”

Leave a reply

Required fields are marked *