Les propriétaires de bars à vin
exigent un assouplissement des règles de Québec

Activation Commerciale

Activation Commerciale

15 May
2020

Les propriétaires de bars à vin exigent un assouplissement des règles de Québec

Les propriétaires de certains bars du Québec aimeraient que le gouvernement de François Legault leur permette de vendre du vin et d’autres alcools pour emporter, ce qui n’est pas possible en raison des permis qu’ils détiennent.

Les règles actuelles interdisent aux bars à vin de vendre des produits alcoolisés pour emporter. 

Un groupe de propriétaires de bars ont formé au cours des derniers jours une nouvelle association des bars du Québec, la NABQ.

En entrevue à l'émission Les matins d'ici, la propriétaire de Soif - Bar à vin à Gatineau et sommelière de réputation internationale, Véronique Rivest, demande au gouvernement du Québec un assouplissement des règles.

Certaines grandes chaînes peuvent le faire, mais pas nous, soutient Mme Rivest, qui s’est classée 2e au concours Meilleur sommelier du monde en 2013 et qui a remporté la palme au concours de Meilleur sommelier des Amériques en 2012.

On est en attente [d'une réponse du ministre de l'Économie], mais on s’en doute, le gouvernement a des priorités plus importantes en santé notamment.

Véronique Rivest, sommelière et propriétaire de Soif - Bar à vin à Gatineau

Nous, on a pas besoin de trois rencontres ministérielles, on a juste besoin du "let’s go!" Nous, on veut ce droit-là et pas dans 2 semaines, parce que chaque jour on perd des revenus possibles. Il y a un besoin qui se fait sentir depuis toujours, mais qui est maintenant pressant, il faut moderniser les lois sur l’alcool, explique Mme Rivest.

Le 5 mai dernier, le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin a envoyé une lettre à Pierre Fitzgibbon, Ministre de l'Économie et de l'innovation, déclarant son appui aux demandes de la sommelière.

Alors que les impacts économiques touchent durement l'ensemble des secteurs de l'économie, mais plus particulièrement le milieu de la restauration et des bars qui seront probablement dans les derniers à rouvrir, des mesures doivent être prises pour les soutenir en ces temps difficiles, a écrit le maire de Gatineau. Les bars à vin comme Soif sont des institutions ayant un rayonnement international et, en temps normal, sont une destination pour de nombreux visiteurs de l'extérieur.

M. Pedneaud-Jobin trouve étonnant que la loi actuelle permette aux restaurants, mais pas aux bars restaurants, de vendre des produits alcoolisés pour emporter.

Dans le cas des bars-restaurants, qui offrent des produits de niches et spécialisés, il serait logique de leur permettre de vendre ces produits pour emporter, que ce soit avec ou sans nourriture.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Selon le maire de Gatineau, plusieurs provinces canadiennes ont pris la décision de permettre aux bars de vendre de l'alcool pour emporter, ce qui bénéficie notamment à des entreprises situées à un jet de pierre de chez nous à Ottawa. Cette autorisation vient leur donner un avantage qui leur permettra sans aucun doute de mieux se tirer d'affaire dans le contexte actuel

À la fin avril, la Brasserie du Bas-Canada, à Gatineau, a demandé au gouvernement du Québec l'autorisation de livrer ses produits directement aux consommateurs. 

On trouve ça étrange qu’étant donné les circonstances, on dit aux gens de rester à la maison, de minimiser les déplacements, puis nous, on nous empêche de faire de la livraison à domicile, avait lancé le copropriétaire de la Brasserie du Bas-Canada, Marc-André Cordeiro Lima.

Pour sa part, Véronique Rivest reste positive et croit que son commerce pourra survivre à la crise. On est tous dans l’inconnu. J’ai eu recours à des prêts et des mesures d’aide du gouvernement, mais si on a droit de vendre du vin à emporter, ça nous donnerait un gros coup de pouce, conclut-elle.

Source: Radio-Canada

#Tags

Actualités similaires

commentaires

0 thoughts on “Les propriétaires de bars à vin exigent un assouplissement des règles de Québec”

Leave a reply

Required fields are marked *