L'outlet francilien Paddock
ouvre ses portes ce 27 novembre

Activation Commerciale

Activation Commerciale

26 November
2019

L'outlet francilien Paddock ouvre ses portes ce 27 novembre

Premier outlet francilien accessible en métro, le village de marques Paddock de Romainville est inauguré ce 26 novembre, pour une ouverture au grand public le lendemain matin. 

(Auteur : Matthieu Guinebault)

Outre sa proximité avec Paris, cet espace atypique mise largement sur son offre de restauration atypique et sa présence au cœur d'un quartier artistique pour séduire. Il cible les 3,5 millions de visiteurs par an. Fort de 21 000 mètres carrés et 75 magasins, Paddock ouvre ses portes avec 65 % de surfaces commercialisées, qui, selon l'opérateur, devraient atteindre les 100 % d'ici l'été 2020.

Installé dans les anciennes écuries postales de Paris, au métro Raymond Queneau, l'outlet peut compter sur la présence d'un Galeries Lafayette Outlet de 1 200 mètres carrés, sur une boutique Adidas/Reebok de 1 000 mètres carrés et un Etam/Undiz de 350 mètres carrés. A ceux-ci s'ajoutent Dim, Delsey, Kidiliz, Lamarthe, Marie Sixtine, US Polo, Yves Delorme, Koko Marina, Geographical Norway ou encore Jerem.

Mais, au-delà des boutiques, ce sont les 4 000 mètres carrés de restauration que le promoteur Fiminco met en valeur avec une offre très diversifiée mêlant les enseignes Italian Trattoria, Mekong Kitchen, Paye ta Crêpe, The Very Hot Dog, Chez Mô Chi, Bo Bun salada, Bulot Bulot, Joseph & Beer ou encore Dochilak. Le tout survolé par une montgolfière captive offrant un panorama depuis 115 mètres de haut. "Ces offres sur un village de marques est un élément vraiment différenciant, c'est quelque chose qui n'a jamais été fait jusque-là en France", explique à FashionNetwork.com le directeur commercial, Pierre Prigent.

Le quartier de Romainville où s'installe Paddock est actuellement en pleine mutation, avec quelque 2 000 nouveaux logements créés et l'installation d'une fondation d’art contemporain voisine (elle aussi développée par Fiminco), forte d’une résidence d’artistes internationaux, d’un grand hall d’exposition et de cinq galeries d’art parisiennes. Sans oublier l'arrivée attendue pour 2020 des réserves actives du Fonds régional d’art contemporain (FRAC) d’Île-de-France et de la Parsons School of Design. De quoi permettre à l'espace commercial de capter une part des esthètes de passage.

Outre les 8,8 millions de personnes résidant à moins d'une heure de route de Paddock, l'outlet vise une clientèle étrangère qui trouvera sur place un hôtel de 120 chambres aux portes de Paris. Situé entre la capitale et l'aéroport Charles de Gaulle, l'espace commercial veut notamment séduire les visiteurs venus du Moyen-Orient et d'Asie, dont les touristes indonésiens, coréens et évidement chinois.

"Ces visiteurs voyagent de plus en plus seuls, et non plus par tours opérateurs", explique Pierre Prigent, qui travaille sur ce terrain avec Global Blue. "Nous estimons que l'offre artistique, mode, maison et restauration va permettre d'aller chercher ces visiteurs".

Pour se faire connaître, Paddock initie une vaste campagne d'affichage en Île-de-France qui sera relayée dans la presse, dans les métros et sur les bus. A cela s'ajoutent une communication digitale ainsi qu'une présence sur différents sites dédiés au tourisme.

A l'instar du positionnement de Paddock, cette communication se veut décalée : on peut y voir un couple attendant le métro sur la ligne 5 en compagnie d'un poney, clin d'œil au passé équestre du centre tout comme à la petitesse des prix proposés. "Be stylé, not ruiné !", étant l'accroche de lancement pour cette nouvelle destination shopping.

Source: fr.fashionnetwork.com

#Tags

Actualités similaires

commentaires

0 thoughts on “L'outlet francilien Paddock ouvre ses portes ce 27 novembre”

Leave a reply

Required fields are marked *