Pullin
lutte contre le gaspillage vestimentaire

Info Retailers

Info Retailers

01 August
2019

Pullin lutte contre le gaspillage vestimentaire

Alors que le gouvernement prépare une loi qui vise à lutter contre le gaspillage et à favoriser l’économie circulaire, la marque Pullin, basée à Hossegor s’engage.

(Auteur : FashionUnited)

Elle vient de réaliser une vente, à très bas prix, d’un stock d’invendus de 30 000 pièces neuves d’anciennes collections. Les bénéfices de cette vente caritative ont été reversés pour moitié à une association de Lombok qui œuvre pour les enfants de Malaisie, pour l’autre au Kiwanis, organisation internationale qui agit en faveur des enfants malades et handicapés. Pullin souhaite reconduire cette opération tous les ans.

L’interdiction d’élimination des invendus est l’une des mesures phares du projet de loi « Economie circulaire », du ministère de la Transition Ecologique et Solidaire. La loi, présentée le 10 juillet dernier en Conseil des Ministres, devrait être appliquée entre 2022 et 2024. Elle s’inspire de la loi contre le gaspillage alimentaire, votée en 2016, qui oblige les grandes surfaces à récupérer et valoriser les denrées proches de la date de péremption.

Loi contre le gaspillage vestimentaire : Pullin devance l’appel

« Les entreprises textiles détruisent les stocks d’invendus en les brûlant ou en les enfouissant, ce qui coûte moins cher que d’organiser des ventes bradées. La lutte contre le gaspillage vestimentaire est érigée en priorité par Pullin » souligne Guillaume Baché, le directeur de la marque. Pullin est née il y a vingt ans, fondé par Emmanuel Lohéac. La marque révolutionne alors l’univers du boxer avec des produits sports, à larges bandes élastiques, aux imprimés exclusifs. Aujourd’hui contrôlée par le fonds français Impala, la marque propose un vestiaire sportswear complet. Elle aligne 14 magasins à l’enseigne en France dont 12 en propre.

Source: fashionunited.fr

#Tags

Actualités similaires

commentaires

0 thoughts on “Pullin lutte contre le gaspillage vestimentaire”

Leave a reply

Required fields are marked *