Cdiscount teste
avant le 'Black Friday' un emballage réutilisable 1000 fois conçu par une entreprise nantaise

Retail Innovation

Retail Innovation

31 October
2019

Cdiscount teste avant le 'Black Friday' un emballage réutilisable 1000 fois conçu par une entreprise nantaise

"Black Friday", "Cyber Monday", Noël... Le dernier trimestre est une période clé pour les fabricants de biens de consommation et par effet de domino, les plateformes d'e-commerce — Amazon, Rakuten, Veepee, Alibaba, Cdiscount...

(Auteur : Thomas Giraudet)

En 2018, Amazon a ainsi enregistré 72 milliards de dollars de chiffre d'affaires sur les trois derniers mois de l'année, en croissance de 20% sur un an. Le Français Cdiscount distribue 22 millions de colis par an. Revers de la médaille de ces volumes, l'empreinte environnementale de ces millions de colis transportés par la route.

Alors que l'environnement devient la première préoccupation des Français, la filiale de Casino a décidé de travailler avec une entreprise française pour imaginer la manière la plus efficace et innovante de la réduire. Avant cette période cruciale, Cdiscount teste un nouvel emballage réutilisable confectionné par une entreprise française, LivingPackets. Depuis 10 jours, Cdiscount dispose de 400 emballages POC (proof of concept), en quelque sorte des prototypes, pour livrer le jour même de la commande des clients choisis dans l'agglomération bordelaise — où se situe le plus grand entrepôt de Cdiscount. La livraison est assurée par Chronopost.

Cet emballage a un nom : la Box. En attendant d'autres expérimentations puis l'industrialisation qui devraient modifier ses paramètres, la Box pèse 1,5 kg et mesure 16x3x16 cm, "un format standard d'Amazon", précise Stéphane Lerays, directeur commercial de LivingPackets. Sa taille est l'équivalent de deux boîtes à chaussures. Un autre format plat pour l'envoi de documents, livres, t-shirts, etc sera aussi disponible. Le colis est géolocalisé via 4G, Wifi. Jusque-là rien de nouveau.

Mais LivingPackets diffère dans sa capacité à intégrer plusieurs fonctionnalités dans un même emballage — un GPS mais aussi des capteurs de température et d’humidité pour certains produits et un système de détections d'ouverture non autorisée pour sécuriser les envois. Dans une second version, une caméra pourrait être intégrée pour prendre des photos du contenant "mais pas de la personne qui ouvre le colis", assure Stéphane Leray.

Une box réutilisable 1000 fois

L'emballage fonctionne avec une application dédiée iOS ou Android qui permet au client de suivre son colis. Le colis de LivingPackets n'est pas à usage unique : conçu en Polypropylène expansé (EPP), il est réutilisable 1000 fois, résistant à une charge de 70 kilos. La société d'une quarantaine de personnes a imaginé cet emballage comme un service. Son modèle ressemble à ceux des vélos en libre-service : elle se rémunère sur les frais de service (GPS, sécurité,...).

Le consommateur final pourra donc soit garder l'emballage pour le réutiliser lui-même sur des plateformes comme Le Bon Coin, Vinted ou BackMarket avec une étiquette disponible via l'appli, soit le remettre dans le circuit de distribution en le déposant dans des points relais avec des actions incitatives. LivingPackets devra donc négocier des accords avec des magasins de proximité ou des petites surfaces de vente pour déployer un réseau.

"L'emballage ne revient pas chez Cdiscount pour prendre cet exemple. C'est un peu comme le free floating des trottinettes ou le Vélib. On va tenter de multiplier les points de dépose pour que les gens en trouvent près de chez eux, à pied. Il y a un gros travail d'éducation à faire de la part de tous les acteurs mais les études prouvent que les Français sont demandeurs de solution d'emballages qui ne deviennent pas des déchets", explique Stéphane Lerays. Charge au e-commerçant d'absorber ces frais ou de les répercuter sur le consommateur.

Une nouvelle phase de collaboration entre LivingPackets et Cdiscount est d'ores et déjà prévue pour le premier trimestre 2020. Pour LivingPackets, cette collaboration avec Cdiscount a une réelle importance car l'entreprise désire passer à l'industrialisation de la production de son produit The Box dès 2020, avec un million d'exemplaires et quatre millions en 2021.

Source: businessinsider.fr

#Tags

suvisející články

komentáře

0 thoughts on “Cdiscount teste avant le 'Black Friday' un emballage réutilisable 1000 fois conçu par une entreprise nantaise”

Leave a reply

Required fields are marked *